Allaitement: faites votre choix mais ne jugez pas

Après deux enfants et deux allaitement différents, je pense que j’ai assez de recul pour parler de ce sujet qu’est l’allaitement. Je vais prendre mon exemple personnel pour donner mon point de vue. J’ai connu ce que c’est de nourrir bébé avec le lait maternel ou nourrir bébé au biberon. J’aimerais à travers cet article partager mon vécu (sans juger quiconque).

En général, la question de l’allaitement est très vite posée lorsqu’on rencontre des personnes (suivi des interrogations sur la nuit… vous savez la fameuse question … non je ne l’écrirai même pas!). Et là selon notre réponse on peut vite se sentir juger. Je dirai même que quelque soit la réponse on est jugé. Prenons mon cas : lors de ma première grossesse, j’affirmais fièrement à qui veut l’entendre mon choix d’allaitement au sein. J’étais tellement sûre de ce choix, que je n’avais investi dans aucun matériel type biberon, égouttoir, chauffe biberon etc… Durant cette grossesse j’ai été suivie par une sage femme libérale. Elle était très professionnel et douce, cependant elle avait orienté son discours vers l’allaitement maternel au point où j’idéalisais la chose. C’était trop beau! Mon erreur c’est que je me suis contentée de ces belles paroles sans même chercher à comprendre le mécanisme de l’allaitement maternel (engorgement, crevasses, coliques, colostrum ect…). Je me suis donc retrouvée le jour J à devoir allaiter un bébé que je venais à peine de connaitre. Je venais de me manger 14h de travail, de fatigue morale et physique, de joie de donner la vie, de bonheur, d’angoisse, de peur … Une jolie princesse de 3,420kg. Très vite j’ai connu ma première frustration en tant que maman. Au moment de la première tétée, j’ai tout de suite senti qu’il y avait quelque chose qui clochait. Elle ne tétait pas, elle suçait sa lèvre mais pas mon téton. Après maintes tentatives, on lâche l’affaire, nous montions en chambre. Je redoutais le prochain moment du repas. Je ne savais pas vraiment combien elle mangeait mais les tétées ne se passaient pas bien. Je fais part de ce malaise à l’équipe médicale, qui me propose tout de suite de tirer mon lait pour passer au biberon sans même se poser la question du frein de la langue (que j’ai découvert beaucoup plus tard). J’alternais donc biberon et repas au sein.  Je souffrais atrocement à ces moments là à cause des crevasses, des plaies et des tranchées. Face à la fatigue, à la frustration, je décide donc d’arrêter l’allaitement au sein et de passer exclusivement au lait en poudre (s’en suit des heures de pleurs… et je faisais la connaissance de ce fameux « baby blues » ^^). Et là je me suis sentie jugée par certaines puéricultrice. Subtilement elles m’accusaient d’être une mauvaise mère. Je me souviens d’une réflexion que j’ai eu lorsque je suis allée quémander un biberon parce que ma puce pleurait beaucoup : « c’est vous qui avez arrêté le sein? le biberon c’est toutes les 3h à 4h, pas la peine de nous appeler toutes les 2h!! » A ce moment je cherchais du soutien et non d’être jugé. Pff les crevures!!! Une fois rentrée à la maison, je reprenais les choses en main. Les moments de repas devenaient de vrais plaisirs que je partageais avec le papa. Une petite fille en pleine forme, qui suivait bien sa courbe de croissance. Et pas plus malade que ça.

Deuxième grossesse, je décide de retenter l’allaitement au sein (je n’aime pas rester sur un échec). Mais cette foi-ci de façon plus intelligente. En participant aux rencontres de la Lèche League ou en échangeant avec des mamans sur les forums. J’étais prête à me lancer en tout état de cause. Jour J : accouchement long et un peu compliqué. Mais quel bonheur de vivre la tétée de bienvenue 🙂 Un petit glouton de 3,820kg! Un séjour agréable à la maternité avec une équipe à l’écoute et qui s’est rendue disponible à mes sollicitations. J’étais zen comme jamais. J’attendais avec impatience les moment de repas. Mieux préparée, j’appréciais et je profitais pleinement de mon allaitement. Pareil que sa soeur, un bébé en pleine forme, qui grandissait bien. Même en étant en crèche, il n’a pas été plus malade que ça.

Aujourd’hui pour avoir connu les deux types d’allaitement, je peux dire que je n’ai vu aucune différence entre mes enfants que cela soit sur leur croissance, état de santé ou encore rapport avec la nourriture. Encore moins sur la relation que j’ai pu avoir avec les deux! La seule différence vient du côté pratique de la chose. Sortir avec un bébé allaité, c’est plus simple que de sortir avec un bébé au biberon ^^. Les jugements que j’ai pu ressentir venait du choc des générations. Mon entourage, mes amis ne prêtaient pas forcément attention à mon allaitement. D’ailleurs je n’ai jamais eu de regards bizarre quand j’allaitais en public. Par contre pour les personnes plus âgées, c’était un peu plus compliqué, toujours entrain de juger! Bah oui elles savent tout!

En tout cas essayons de nous pas juger des mamans  qui sont moralement affaiblies que ça soit sur les nuits, l’allaitement, comment elles s’occupent de leur enfants etc.. Elles n’ont pas besoin de ça (et là je suis polie ^^)

SAMSUNG

 

allaitement2

 

Aucun souci d’allaitement avec l’écharpe de portage Bobawrap

Suivre:
Partager:

16 Commentaires

  1. Boujandir nadia
    29 avril 2016 / 9 h 27 min

    C est toujours un plaisir de lire tes articles!!tout ce que tu dis est juste..bien dit!!

    • Madebyme23
      29 avril 2016 / 18 h 59 min

      Merci ma nadia
      Bisous

  2. Huguette P
    29 avril 2016 / 11 h 26 min

    Pour ma récente expérience, après une cesarienne qui s’est bien passée, je n’ai reçu mon bébé que le lendemain pour le repas. A mon insu elle prenait déjà le bibi a la nurserie. Pour cette première tétée, pas de montée de lait et elle avait du mal avec les bouts de sein presque absents.
    Alors j’ai eu droit aux conseils des anciennes…
    Il faut l’allaiter c bon pour elle (comme si je le savait pas)
    Affame la et elle le prendra (sauf que la petite gloutonne ne tirait pas du tout du tout…Que pouvais je y faire. Et mamange que je suis , je ne supporte pas de la voir pleurer)
    Mange ceci ou cela et tu auras du lait….en vain
    J’ai même acheté des bouts de sein en silicone… elle n’en veut pas
    Résultat
    Pas de lait du tout dans mes seins. Grosse douleur quand elle arrive à tirer 2 minutes..déprime pour ne pas aimer ma fille au point de lui donner le sein.. bref j’ai dis bref. Elle prend bien son bibi. 120ml déjà à 1 mois (dire à quel point le débit du sein l’ennuyait). Bonne santé. …le bonheur de lui donner le biberon.
    Dire que à 1 mois passé il y en a encore qui me regardent de travers et me proposent des astuces pour avoir du lait….

    • Madebyme23
      29 avril 2016 / 18 h 59 min

      Parfois quand ça ne veut pas, a ne veut pas! Du moment que ton enfant mange bien et pousse bien c’est l’essentiel!

  3. 30 avril 2016 / 10 h 03 min

    Bonjour,

    J’ai beaucoup aimé lire ton article et ton expérience sur l’allaitement. Je ne suis pas encore maman mais je pense qu’un jour viendra ce moment haha (bon, pas trop tôt quand même lol mais je me prépare psychologiquement). 🙂

    Je crois qu’il n’y a pas plus belle chose au monde quand on est maman que cette connexion avec son enfant, allaitement ou pas. Après, pour ma part, comme j’ai grandi entourée de mamans qui allaitent, mon avis peut ne pas être objectif haha mais je suis totalement pour l’allaitement. On se sent plus rassurée de connaître les petits « mimiques » de bébé quand il prend le sein. Le seul hic c’est peut-être d’être très attentive pour éviter tout problème. Idem avec le biberon dans tous les cas.

    Malheureusement, certaines personnes (qu’elles fassent partie du corps médical ou non) sont rapides pour juger car la majorité n’a pas forcément expérimenté l’allaitement. Ils n’ont donc pas comme tu dis assimilé ce que c’est. Dans ces moments là, je vois ma maman répondre aux gens qu’il ne leur sert à rien de faire ça. Tout est question d’éducation, de respect et d’écoute !
    Qui sommes-nous pour juger les autres sur leur manière de vivre? Telle est la question.

    Les photos avec tes bébés sont trop mignonnes !

    xoxo

    • Madebyme23
      30 avril 2016 / 11 h 21 min

      Merci Sara pour ton commentaire. On a tendance à trop juger trop vite!

  4. 30 avril 2016 / 14 h 03 min

    Un article super intéressant ! J’ai bien aimé te lire et tu parles carrément bien de ce sujet ! Mais l’humain jugera toujours malheureusement :/ ♥

    • Madebyme23
      2 mai 2016 / 9 h 42 min

      Merci. Malheureusement c’est comme ça. Bisous

  5. 10 mai 2016 / 11 h 05 min

    Un très bel article qui aidera sûrement quelques jeunes maman á déculpabiliser.

    • Madebyme23
      10 mai 2016 / 11 h 13 min

      Merci. J’espère vraiment

  6. 18 mai 2016 / 16 h 06 min

    Merci pour ce beau témoignage, j’espère cette fois-ci réussir mon allaitement, je n’ai pas réussi à allaiter ma première et je l’ai très mal vécu. Je m’attends aussi à des jugements de la parts des proches mais ça très sincèrement je m’en moque.
    A bientôt
    Bisous 😉

    • Madebyme23
      18 mai 2016 / 16 h 16 min

      Tu as totalement raison. Je te souhaite vraiment un meilleur allaitement. Tout se passera bien. Bisous

  7. Paulha
    14 juin 2016 / 19 h 01 min

    Très bon article. J’ai été dans le même cas que toi pour ta première grossesse. Je rêvais allaitement exclusif, mais j’ai vite déchanté face aux différentes difficultés dont tu fais cas ds ton article. Vu que mon fils n’arrivait pas à téter dc manger correctement, il a perdu plus de 10% de son poids. La jaunisse et les séances de luminothérapie n’aidant en rien. Il est passé de 3,810 kg à 3,350 kg en moins de 3j. Bref, plutôt que de me guider et m’apprendre cmt mieux faire téter mon enfant chaque auxiliaire de santé y est allé de son commentaire. Je suis rentrée crevée et aucune solution. Il n’y a que la sage-femme post- accouchement à domicile qui m’a conseillé l’allaitement mixte et ça été une libération. Heureusement que j’avais acheté des biberons auparavant. Bébé a commencé à pdre du poids et à avoir une courbe de croissance normale. A deux mois, il a décidé de ne plus téter. Donc maintenant c’est biberon uniquement et il ne s’en porte pas plus mal.
    Bref, en gros je me dis que tant que bébé va bien et maman aussi, il n’y a pas lieu de stresser. Les gens ont tjrs l’impression de mieux connaître ton enfant que toi.😊
    Ouf, j’en ai fini. Mdrrr😊

    • Madebyme23
      14 juin 2016 / 20 h 31 min

      Je suis tout à fait d’accord avec toi Paulha. Au final si maman et bébé sont content, que veut le peuple ? ? ? 😊😊 merci de ton passage par ici

  8. 14 janvier 2017 / 23 h 48 min

    J’ai allaité mon Titi pendant 1 mois et demi. Il a arrêté tout seul car il avait attrapé le muguet et pendant une semaine, j’ai dû arrêté l’allaitement. Il ne voulait plus de mon sein ou peut être qu’il ne le reconnaissait plus… Je ne sais pas. En tout cas, je suis complètement pour cette pratique. J’ai envie de retenter avec le prochain (si prochain il y a biensur). Ça me procurait tellement de joie, que je ne veux rater ça, pour rien au monde

    • 15 janvier 2017 / 13 h 21 min

      Hey hey numéro bis en route? ahhhhhhh
      Non mais l’allaitement au sein c’est quelque chose de magique^^
      Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *